Crème solaire pour peau noire et basanée: effet de mode ou réalité?

Réalité, les peaux noires et basanées ont besoin d'écran solaire pour se protéger des effets nocifs des rayons UV. Mais si, tout comme moi, vous souhaitez en comprendre les raisons, cet article est pour vous.

Commençons part une série d'évidence. Oui, les peaux noires et basanées peuvent souffrir des dommages causés par le soleil tels que;

  • coups de soleil qui peut aller jusqu'à la desquamation de la peau,

  • hyperpigmentation,

  • accélération du vieillissement cutané visible par l'apparition de rides et de tâches sur le visage, les avants-bras ou encore les épaules

  • développement de cancers de la peau dans les cas extrêmes.

On sait également que les peaux noires et basanées se déclinent en plusieurs teintes avec une sensibilité accrue au soleil pour les carnations plus claires.


Avantage des peaux noires et basanées sur les peaux de type caucasien

"...eumélanine plus présente dans les peaux de type foncé."

D'un point de vue physiologique, la couleur de la peau est définie par une substance nommée mélanine. Plus la peau en contient et plus elle est foncée. On distingue differents types de mélanine; l'eumélanine, la phaeomélanine et la neuromélanine. Seul l'eumélanine et la phéloménaline se retrouvent dans l'épiderme. Elles sont produites par les mélanocytes dans sa couche basale (couche la plus interne de la peau) et transporter à la surface de la peau par les kératinocytes. Les differences de carnation de peau ou cheveux observées sont dès lors essentiellement dues, d'une part, par le rapport entre l'eumélanine et la phaeomélanine et de l'autre par le nombre de mélanocytes. L'eumélanine a une meilleure capacité à absorber les rayons UV. Elle est donc plus présente dans les peaux de type foncé.


Les phototypes

"...phototypes 4 à 6 présentent un risque moins élevé de développer des mélanomes."

L'échelle de Fitzpatrick , ou échelle des phototypes est la référence utilisée par les dermatologues pour classifier les types de peau en fonction de leur sensibilité aux rayons UV.

Ainsi les phototypes de 4 à 6 sont les mieux protégées par la mélanine (5 fois plus efficaces que les peaux plus claires), et présentent un risque limité de développer des mélanomes (cancer cutané le plus commun pour tous les phototypes) comme le prouvent les deux études ci-dessous menées sur le continent africain;

  • 0,5 à 1,8 cas de mélanomes sur 100000 en Afrique du Sud [1]

  • 0,7 cas de mélanomes sur 100000 au Togo [2].

Application de la crème solaire

Comme mentionné en début d'article, l'exposition aux rayons UV contribue à long terme au vieillissement de la peau et à l'apparition de tâches ou zones plus foncées. Un autre problème fréquemment observé sur les peaux noires est le melasma (photo ci-dessous) et peut être déclenché ou accentué par l'exposition solaire. Notons également qu'il peut également être d'origine hormonale chez la femme enceinte (le fameux "masque de grossesse").

Melasme sur peau basané (phototype 4)

Appliquer une protection solaire permet dès lors de limiter les risques d'hyperpigmentation et le vieillissement cutané prématuré et l'hyperpigmentation.


Quelles protections choisir?

1) protection solaire minérale vs chimique

Les protections solaires minérales agissent comme une barrière en réflectant les rayons UVA (95% du rayonnement atteignant la surface terrestre, pénètre la couche profonde de la peau) and UVB (absorbés par la couche superficielle de la peau où se situe la mélanine). Alors que les protections chimiques pénètrent dans la peau, absorbent le rayons UVA et UVB et les convertissent en chaleur évacuée ensuite par le corps.

Préférer les protections solaires minérales qui causent peu d'irritations de la peau ou d'allergies. Celles qui dans les formulations classiques avaient tendance à laisser un film blanchâtre sur les peaux foncées. Si vous optez pour une protection chimique ou combinée (minerale/chimique), éviter les ingrédients suivants: Oxybenzone, Avobenzone, Benzophenone-8, Octinoxate, Homosalate, Octisalate ou Octocrylène, nono-Zinc oxide. Cette liste non-exhaustive contient les ingrédients qui peuvent passer la barrière épidermique et se retrouver dans le système sanguin ou respiratoire par inhalation (surtout dans le cas des sprays) et interférer avec le système hormonal. Ils sont également nocifs pour la faune marine.

Privilégier enfin les textures crémeuses au formulation aérosol ou fluide afin d'assurer une application homogène de la protection.


2) Quel niveau de protection?

Si vous partez vers des régions très ensoleillées , choisissez une protection SPF 30 si vous ne souffrez pas d'allergie solaire ou d'acné. Sinon, commencez par une protection avec un SPF de 50 jusqu'à ce que votre bronzage apparaisse et passez ensuite à un SPF 30. Veuillez à ré-appliquer votre protection toutes les 2-3 heures et directement après une baignade. Hors de la période estivale, privilégiez l'usage de crème de jour hydratante avec un SPF 20 ou 30 en soin quotidien.


3) Protections solaires à adopter

Black Girl Sunscreen SPF 30 (visage et corps)

Conçue pour les peaux mélanées, la lotion solaire hydratante Black Girl Sunscreen SPF 30 protège contre les rayons UVA et UVB nocifs et sert à la fois de lotion hydratante et base légère.Formule transparente qui sèche sans laisser de résidus, exempte de parabènes, de parfums, d'oxybenzone et d'octinoxate.

Prix: 22,90 euros (www.mizuri.be)


Mon Fluide Solaire SPF 50 SUN’OYA® (visage et corps)

Idéal pour les peaux pigmentées vulnérables au soleil et/ou sous traitement anti-taches ou anti-imperfections, cette crème solaire filtre les UVB & UVA pour une haute protection solaire sans traces blanches. Une innovation intégrant un actif breveté vitamine D-Like pour lutter contre les carences en vitamine D.

Prix: 15, 90 euros (www.inoya-laboratoire.com)


REFERENCES

[1]Swan MC, Hudson BA. Malignant melanoma in South Africans of mixed ancestry: a retrospective analysis. Melanoma Res, 2003;13:415-419.

[2]Pitche P, Nao-Koura G, Tchangai-WallaK. Epidemiology of melanoma in Togo. Int J Dermatol, 2005;44 Suppl 1:44-45



A plus, Jenn. XXX

23 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout