Domestic violence by Donna Ferrato

Mis à jour : oct. 4

"Je ne vais pas lui faire de mal. C'est ma femme, je sais quelle est ma force, mais je dois lui apprendre qu'elle ne peut pas me mentir..."

Ce sont les mots que Garth lance à Donna Ferrato, la photographe reflétée par le miroir. Elle avait été réveillée cette nuit-là par les hurlements de Lisa. C'était la première fois qu'elle assistait à une scène d'une telle violence. Elle avait essayé à maintes reprises de raisonner Garth sans succès. Elle pensait qu'en le photographiant, il se gênerait d'être ainsi immortalisé. Ce n'était après tout pas la raison pour laquelle ce couple du New Jersey avait ouvert les portes de leur intimité à Donna. Nous sommes en 1982 et le magazine Playboy Japon, séduit par son documentaire photographique sur la vie nocturne des sex club new-yorkais tels que Plato's Retreat, vient de lui commander une série de clichés sur le thème de l'échangisme. L'offre tombe à point nommé. Elle vient de se lier d'amitié avec Garth et Lisa, des habitués du Plato qui pratique le polyamorisme. Un couple affluent bien sous toutes coutures. Donna photographie leur quotidien, les fêtes arrosées, les réunions de famille, les enfants, les soirées échangistes et puis la drogue, un peu, beaucoup, passionnément.


Lisa s'inquiète. Elle cache la pipe à crack pour le protéger...pour se protéger.

C'est l'une de ces nuits qui semblent ne jamais prendre fin. L'une de celles qu'elle a appris par habitude à enfouir dans un coin de son esprit.

Donna a fait ses valises le lendemain. Chez elle , elle a rangé les négatifs dans un tirroir. Ne pas en parler. Forcer le trait ....Lisa...Arrondir les angles...Lisa...Il faut en parler, se faire la voix de ces légions de femmes prises dans le cycle de la violence conjugale. Elle, Donna sera leur voix.


Pour infos

Si vous souhaitez en apprendre plus sur l'artiste, je vous recommande ce court documentaire du Time magazine narré par Donna Ferrato et Elisabeth Lindberg (aka Lisa). Elle a également un magnifique site web à découvrir sans tarder.


ENGLISH

"I am not going to hurt her. She is my wife, i know what my strength is, but i have to teach her that she can't lie to me..."

These are the words Garth uttered to Donna Ferrato, the photographer captured in the mirror. She'd been awakened that night by Lisa's screams. It was the first time she'd ever witnessed such a violent scene. She had tried many times to reason with Garth to no success . She thought that if she photographed him, he would be embarrassed to be portrayed in such a light. After all, this was not the reason the New Jersey couple had opened the doors to their intimacy to Donna. It is 1982, when Playboy Japan magazine commissioned her a series of photos on swingers culture seduced by her work on the nightlife of New York sex clubs such as Plato's Retreat. The offer came just at the right time. She has just befriended Garth and Lisa, regulars at Plato's Retreat who practice polyamorism. Donna photographs their daily life, the all-night parties laced with alcohol, the family reunions, the children, the swingers' evenings and then the drugs, a little, a lot, passionately. Lisa worries. She hides the cocaine pipe to protect him... to protect herself.

It's one of those nights. One of those nights she'd learned to bury in a corner of her mind.

Donna packed her bags the next day, and then she put the film negatives in a drawer. Don't talk about it. Make the strokes bolder ... Lisa ... Smooth the edges ... Lisa ... I had to talk about it, be the voice of these legions of women caught up in the cycle of domestic abuse. She, Donna would be their voice. An artist was born.


For info

If you want to learn more about the artist, I recommend a short documentary from Time magazine with Donna Ferrato and Elisabeth Lindberg (aka Lisa). You can also check her website.

Posts Are Coming Soon
Stay tuned...